A propos – Christine Disant

D’ingénieur en informatique et chef de projet dans le monde des entreprises mondiales à praticienne EFT, ma vie a suivi un itinéraire inattendu. Le point de départ s’appelle … la dépression!

Mon chemin de vie

Après plus de 10 ans de carrière en tant qu’ingénieur/chef de projet informatique, j’ai été bien obligée de regarder en face la dépression qui avait fait de ma vie personnelle un désastre, pour moi et ma famille. La dépression m’a obligée à accepter un arrêt maladie et me regarder dans un miroir. Après trois ans et demie d’arrêt maladie, où j’avais continué une thérapie « classique », j’ai eu la chance d’avoir une amie très têtue, Pascale, bassiste de rock et créatrice de bijoux parmi bien des talents, qui s’est mise en tête de me faire connaître l’EFT. Je ne peux pas dire que cela ait été le coup de foudre : j’ai passé trois mois à éviter toute discussion à propos de ce « truc bizarre et complètement farfelu » (l’EFT), jusqu’à ce qu’un jour elle me force littéralement à essayer.

J’étais loin d’être convaincue par ma première expérience, mais ça m’a suffisamment intriguée pour vouloir en savoir plus. J’ai essayé toute seule une fois avec succès (« sûrement une coïncidence ou l’effet placebo »), deux fois (« bon, deux coïncidences, ça arrive, non? »)… Dix « coïncidences » plus tard, il m’a bien fallu admettre que l’EFT était un peu plus que juste se taper sur la tête en disant des choses stupides! J’ai fini par faire ma première formation professionnelle avec  Ted Wilmont en Irlande, où j’habite, en pensant que c’était juste pour me débarrasser de mes restes de dépression. Moins d’un an après avoir commencé à tapoter, la médecine du travail me confirmait « apte à reprendre une vie professionnelle ».

Retourner dans l’univers des grandes entreprises ne me tentait plus vraiment, et j’avais déjà appris que je pourrais participer de manière plus efficace à faire de ce monde un monde meilleur, grâce à ce que j’avais traversé et ce que j’avais appris. A partir de là, mon itinéraire était devenu évident. Je suis aujourd’hui à votre disposition pour vous aider à, vous aussi, prendre les commandes de votre chemin de vie.

Françcaise, je vis en Irlande depuis 1999.

Si vous m’aviez demandé quand j’étais ingénieur en informatique quel était mon objectif de vie, je vous aurais sans doute regardé avec un air de totale incompréhension, pour finir par répondre quelque chose du genre : « m’assurer que tel ou tel projet de ma compagnie est un succès ». Il ne me serait même pas venu à l’idée de considérer ma vie et mon bonheur personnels. Ma réponse est maintenant toute différente !

Mon objectif de vie

My life purpose is to empower people to create their own physical and emotional well-being, and a life filled with joy and love.
When this became clear to me I realised that many situations in my life (including depression to begin with) drove me to look at the possibility of a new career and a new life. For 40 years I had been carried around by life, in good and bad directions. By now taking full responsibility for all aspects of my life, I am able to enjoy well being in all areas. I wouldn’t say that the road is easy or that I reached perfection, but I know I’m on the right track.
I want to share with you a practical way to do the same, and experience your own true power in driving your life in the direction you truly want to take.

So, any idea what YOUR life purpose is? Would you be willing to explore the topic? Do you want to go beyond the obstacles you are facing right now?

I really like the story of this anesthetist who suffered from chronic back pain. After having gone through anything medicine could offer, he went to a therapist who asked him an unexpected question: « Are you happy in your life? »
Well, this man had actually always dreamed of being a mechanic. But everybody in his family, for several generations, had been in the medical profession. So as a child, he had been explained that being a mechanic was not an option. Challenging this with his therapist, he thought at least he could get himself a vintage car and enjoy fixing it in his free time. So he did. Six months later, not only had he purchased and fixed a vintage car, but he had eventually started a vintage cars garage and was enjoying his new career. His back pain had disappeared. He had obviously found his life purpose, which improved his health too.
Like this man, most of us don’t even know that we have a life purpose, let alone knowing what that might be. Unless we « decide » or are lead to find out, directly or indirectly.
If you’d asked me when I was a IT engineer and project manager what my life purpose was, I would probably have looked at you blankly, and eventually answered that it was to do a good job so whatever project I was working on would be successful. It wouldn’t even have occurred to me to think about my personal life and happiness.
Life has taught me to look in the right direction to find my purpose. What is YOUR life purpose?

Dans la presse