Je me sens déconnectée de mon entourage.

Je me sens déconnectée de mon entourage.

Hélène vit dans un petit village de la campagne française. Elle a vécu toute sa vie coincée par les valeurs et préceptes qu’elle avait appris de son enfance. Alors qu’elle découvrait un autre monde et une autre philosophie avec l’EFT, un nouveau problème se présenta à elle: elle se sentit complètement déconnectée de son entourage qui lui, ne faisait pas les mêmes découvertes. Chaque jour elle constatait des comportements, des paroles, qui maintenant lui semblaient irréelles. Que faire devant ce décalage?

Hélène a fait connaissance avec l’EFT quelques années avant sa retraite. Sa vie solitaire n’avait pas été facile ou joyeuse, toujours axée sur le travail et le service aux autres. Une conversation l’a convaincue d’essayer l’EFT. La première séance, sur skype comme les suivantes, a été un choc mémorable. Une colère rentrée depuis plusieurs dizaines d’années s’est évaporée en 2 séries. Hélène a été extrêmement surprise, voire choquée de ce changement soudain. Je lui ai expliqué que c’était un phénomène courant, et nous avons immédiatement tapoté sur ce choc. Elle a quand même eu besoin de quelques semaines d’adaptation et de réflexion avant de revenir pour une nouvelle séance. Hélène a vite pris l’habitude de tapoter d’elle même plusieurs fois par semaine, et a découvert que l’EFT pouvait l’aider dans bien des domaines, que ce soit à propos de douleurs (tête, dos…), d’image corporelle, des soucis qu’elle ressentait pour elle ou pour les autres, etc….

Elle revient pour une ou deux séances une à deux fois par an, quand elle en éprouve le besoin.

Avec l’EFT et le Matrix Reimprinting, nous avons travaillé ensemble sur les cicatrices laissées pas son enfance dans une famille gouvernée par le grand-père, patriarche craint et imposant, une enfance où on ne parlait pas à moins d’y être invitée, mais aussi une enfance où, bien que n’étant pas l’ainée des enfants, elle se retrouva rapidement chargée de lourdes responsabilités. Deux exemples marquants : à 12 ans, représentant la famille au chevet d’une tante mourante et défigurée par la maladie ; et à 15 ans, où elle a dû demander elle même aux médecins leur diagnostic concernant son père, atteint de cancer. Elle est maintenant en paix avec tout cela.

Après 3 ans de découvertes et d’évolutions, elle vit une retraite active et sort peu à peu de sa coquille. Dans la foulée, elle a aussi découvert les joies de l’Ho’oponopono et de la « loi de l’attraction » deux approches qui traitent de l’impact que nous avons sur le monde qui nous entoure.

Et voilà qu’elle se prend au jeu et se découvre de nouveaux dons et une envie de prendre sa place dans le vaste monde. Voici deux exemples. Ils peuvent paraître minimes, mais remettez les dans le contexte d’une personne qui n’exprimait jamais de pensée personnelle.

En faisant ses courses, la personne devant elle renverse son panier et commence à maugréer qu’elle n’est décidément bonne à rien. Hélène se précipite pour l’aider à ramasser ses affaires. Jusque là, rien de nouveau, Hélène a toujours été dévouée à toute personne en difficulté petite ou grande. Mais voilà qu’elle s’entend dire à la personne « je suis sure qu’il y a des choses pour les quelles vous êtes efficace ». Voilà du jamais vu pour Hélène, qui a passé sa vie à « se mêler de ses oignons » surtout sans rentrer dans la vie des gens à moins d’y être clairement invitée. La dame se retourne, complètement désarçonnée par une remarque somme toute très juste mais qu’elle n’avait probablement jamais entendue de sa vie. Résultat : la dame est repartie en regardant Hélène comme si elle était descendue du ciel, alors qu’Hélène se remettait à peine de sa propre « audace », tout en savourant l’effet positif sur la dame et les témoins de la scène.

Quelques jours plus tard, en courses dans un grand magasin, elle cherchait un cadeau qu’elle ne trouvait pas. Toute sa vie elle a appris à se débrouiller seule et ne pas déranger les autres, sous aucun prétexte. Et voilà qu’elle se retrouve à demander de l’aide à une vendeuse. La demande était un peu inhabituelle, la vendeuse l’a dirigée vers un rayon, mais a manifestement continué à réfléchir, et est réapparue 10 minutes plus tard avec LE cadeau. Encore une fois, Hélène constata qu’en « dérangeant » une autre personne, elle avait en fait offert à cette personne une occasion de se réjouir. La vendeuse était enchantée d’avoir trouvé LE cadeau et souriait de toutes ses dents en quittant une Hélène tout aussi enchantée.

L’EFT amène parfois des résultats spectaculaires et immédiats, et l’on pourrait s’arrêter aux « merveilles-minutes », telles que les histoires de Julia et sa douleur à l’épaule, du  mal de tête de Shirley ou du Sydrome de fatigue post-Virale de Natalie, et bien d’autres que vous trouverez sur ce site ou sur internet. Dans le cas d’Hélène, ce « changement de personnalité », ou plutôt ce développement de personnalité résulte de BEAUCOUP d’EFT. Depuis des années, Hélène n’a pas tapoté pour changer de vie, mais simplement sur tout ce qui l’avait bloquée jusque là, principalement des peurs : sa peur de ne pas savoir, sa peur de ne pas être à la hauteur, sa peur d’intervenir, sa peur de chaque instant de la vie, sa conviction de ne rien mériter et de ne pas être elle même, et au bout du compte, toute une vie de sentiments inconscients et inexprimés, en particulier beaucoup de colères plus ou moins conscientes et toutes étouffées. Elle a remis en question toutes ces fameuses valeurs apprises dans l’enfance et appliquées avec excès : tellement polie qu’elle ne disait jamais rien, donnant tellement qu’elle ne pouvait recevoir, vivant chaque jour comme un combat, travaillant tellement dur qu’il n’y avait pas de place pour le plaisir, etc…

Cette longue introduction vous permettra mieux d’apprécier le dilemme d’Hélène quand elle revient pour une séance pour apprendre à gérer son « décalage ». Hormis les séances avec moi, elle ne se sent pas en confiance pour  discuter de sa nouvelle vie avec qui que ce soit dans son entourage. C’est comme si elle avait entrepris un nouveau voyage en laissant tout le monde sur le quai. Elle enrage quand elle voit des gens qui se détruisent physiquement ou moralement en suivant les idées et les concepts qu’elle-même a suivis quasiment toute sa vie. Elle voudrait changer tout le monde, partager sa nouvelle joie et ses nouveaux espoirs plus ouvertement mais ne sait pas comment s’y prendre.

Voici quelques idées de séries :

Même si je voudrais que Madame Durand puisse accepter un jour de considérer l’EFT pour sa douleur quotidienne, je choisis d’accepter que SA guérison est SON choix et non le mien.
 
Même si je ne peux rien faire pour Madame Durand et que ça me rend malheureuse de la voir souffrir quand je sais qu’il y a des solutions, je suis ouverte à la possibilité que je peux l’aider à ma façon sans enfreindre sa liberté, simplement en acceptant ce que JE ressens.
 
Même si la conversation entre Monsieur X et Madame G hier était tellement négative, je voudrais pouvoir leur expliquer que tout n’est pas si noir, mais ils ne m’écouteront pas, je choisis la sérénité pour moi-même. Je choisis de rayonner à un tel point qu’il faudra bien qu’ils le remarquent un jour et qu’ils s’ouvrent à d’autres vues.
 
Même si je ne peux pas changer le monde instantanément, je choisis d’apprécier chaque petit changement positif dans ma propre vie et je suis ouverte à la possibilité que mes changements se répercutent positivement sur mon entourage.
 

Elle termine cette séance en paix avec sa vie.

Suivi à 2 semaines

Les résultats sont généralement immédiats avec Hélène, il n’a donc pas fallu attendre longtemps pour constater quelques changements. Elle se sent beaucoup plus sereine même quand elle constate la négativité ambiante de son entourage. Elle gère ses émotions au quotidien, avec parfois des surprises intéressantes. Par exemple, Hélène a décidé de tapoter sur son propre énervement vis à vis d’une personne qui se comportait de manière agressive et négative depuis plusieurs mois. Deux jours plus tard, la personne envoie une proposition positive pour faire avancer un projet dans le village… Etait-ce grâce au travail d’Hélène ? Qui sait ? Mais elle continue à savourer toutes ces petites « coïncidences » et découvrir sa nouvelle « force du bien » avec délectation.

Qui sait où l’EFT vous emmènera ?!?

Aucun commentaire

Publier un commentaire