Est-il normal de se sentir mal quand on tapote?

feelSick

Est-il normal de se sentir mal quand on tapote?

Voilà une question qui peut être dérangeante… Evidemment, ce n’est pas le but recherché. Mais ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle. Vraiment?!?!?
Ce genre de réaction est assez rare, mais cela arrive. Lorsque cela arrive en travaillant avec un(e) praticien(ne), cette personne saura exactement comment réagir et vous guidera au delà de cette réaction. Mais lorsqu’on tapote seul, cela peut être angoissant, voire très angoissant, surtout lorsqu’on en est à ses débuts. AVANT TOUT une petite question : si vraiment cet effet a été déclenché en tapotant, est-ce que cela veut dire que tapoter peut avoir une action ?

En supposant que oui, si tapoter peut avoir une action dans un sens, est-il possible d’agir aussi dans l’autre sens ?

C’est un peu comme un tournevis. Très utile, le tournevis. Mais si vous essayez de dévisser une vis en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre, en général mon expérience me dit que vous allez beaucoup vous énerver, pour un résultat décevant. Il vaut mieux tourner dans le bon sens ! Voyons comment « tapoter dans le bon sens ! »

Voici donc une réponse en deux temps :

1. Désamorcer au plus vite cette réaction désagréable.

Si vous avez une réaction de ce type en tapotant seul(e), avant tout respirez. Vous avez pu déclencher cette réaction, donc vous pouvez déclencher son contraire. Voici quelques suggestions pour vous aider :

– Continuez à tapoter, il est important de vous concentrer sur votre respiration. Respirez le plus calmement possible.

– Restez sur le même point le temps d’une respiration, et passez au point suivant avec la respiration suivante.

– Gardez les yeux ouverts, et concentrez votre regard sur quelque chose autour de vous, un objet, une couleur, qui vous calme.

– Sentez vos pieds sur le sol, le siège sur lequel vous êtes assis(e).

– Vous pouvez aussi vous mettre debout et/ou ouvrir vos épaules, si cela vous est possible.

– Répétez en boucle et/ou visualisez un mot ou une phrase courte qui vous convient : « je suis en sécurité ici et maintenant », amour, calme, sérénité… Cela permet de fixer votre cerveau sur une activité précise et stabilisante au lieu de le laisser s’emballer sur toutes sortes de scénarios qui ne sont pas nécessairement rassurants.

– Pressez doucement l’intérieur d’un poinget avec le pouce de la main opposée, on tapotez l’intérieur des deux poignets l’un contre l’autre. (Vous avez déjà vu ces bracelets qu’on peut acheter contre le mal au coeur en voiture? Ils stimulent ce point)

– Vous pouvez aussi utiliser ce point d’urgence : tenez entre le pouce et l’index d’une main la zone qui se situe entre la base du pouce et la base de l’index sur l’autre main.

Une fois le calme revenu, passons à la deuxième étape.

2. Que s’est-il vraiment passé ?

Sans rentrer dans une explication scientifique, il est plus que probable qu’un mot, ou qu’un point d’énergie particulier, ait fait remonter à la surface le souvenir d’un choc, d’un traumatisme, un événement particulièrement difficile pour vous.

Ce souvenir est remonté suffisamment pour provoquer cette réaction physique (la nausée), mais pas suffisamment pour vous permettre de l’identifier consciemment de suite.

Chaque cas est différent, mais ce genre de réaction peut être relié à un souvenir que nous bloquons parce qu’il est trop douloureux.

Vous pouvez vous poser quelques questions en utilisant les indices à votre disposition, à savoir la nausée, indice numéro 1, et le sujet sur lequel vous tapotiez à l’origine, indice numéro 2, dans ce cas la possibilité de tourner la tête et au passage étendre son champ de vision. Voici quelques suggestions :

  • Que n’avez vous pas digéré dans votre vie ? (cette série gratuite pourrait se révéler utile)

  • Quand avez vous été écoeuré(e) par une situation ou une personne ?

  • Qu’est-ce qui pourrait bien vous rester sur l’estomac ?

  • Qu’avez-vous du mal à avaler ?

  • Avez-vous un jour détourné la tête devant une situation trop difficile ?

  • Y a-t-il quelque chose derrière vous qui vous fait peur, au point de déclencher une nausée à l’idée de le regarder ?

Cette liste n’est en aucun cas exhaustive. Adaptez-la à la réaction physique qui vous concerne. Ce ne sont que quelques questions très générales. Peut être qu’en les lisant la lumière s’est faite et vous savez quel est le prochain sujet à tapoter. Ou peut-être pas.

Nous avons facilement tendance à nous cacher à nous même ce qui nous fait trop mal, ou simplement à l’ignorer comme une évidence. Le cas de Louise est un bon exemple. D’elle même, elle n’aurait jamais considéré la possibilité de sentir son corps parfaitement détendu.

C’est pourquoi je vous encourage à décortiquer ce qui se cache derrière votre réaction de préférence avec l’assistance d’un(e) praticien(ne) EFT qui saura vous aiguiller pour aller au fond des choses en toute sécurité, sans réactiver ce genre de sensation peu agréable.

 

En résumé, est-ce normal d’avoir envie de rendre (ou toute autre réaction physique inconfortable) en tapotant ? Non, en règle générale, mais quand cela arrive, il y a une explication logique. Il « suffit » de la trouver !

Et si c’était pour vous le moment de vous libérer d’un poids et prendre votre envol ?

 

Rappel : consultez un médecin pour tout problème médical.

Aucun commentaire

Publier un commentaire