Je ne sais pas quoi dire en tapotant – Tapo-Truc nº4 : Regonflez-vous!

Je ne sais pas quoi dire en tapotant – Tapo-Truc nº4 : Regonflez-vous!

Tous les bébés vous le diront, ils sont le centre du monde. Du moins, le centre de leur monde. Et puis ils grandissent, et découvrent qu’ils font partie d’un monde plus grand, avec des limites, parfois trop de limites, et surtout des jugements. Tellement de jugements finissent par leur faire oublier que dans LEUR monde, dans LEUR vie, la seule personne qui juge… c’est eux-mêmes… nous-mêmes…

Nous sommes alors tellement occupés à nous juger, que nous oublions ce que nous avons fait de bien, et dépensons une énergie monstrueuse à culpabiliser et ressasser toutes nos erreurs passées.

Imaginez un ou une amie qui vous explique qu’il ou elle est démoralisé(e) d’avoir fait une erreur stupide. Au nom de l’amitié, la plupart d’entre vous n’auraient qu’une envie : consoler cette personne. Pour chercheriez peut-être à lui rappeler une situation où elle a bien fait, vous lui diriez peut-être qu’elle peut se pardonner cette erreur, vous pourriez même lui suggérer une ligne de conduite pour la prochaine fois où cette situation se présenterait, et vous lui renouvelleriez sans doute votre amitié.

Imaginez maintenatn que cet(te) ami est .. Vous même! Vous diries-vous toutes ces choses encourageants ?

L’exercice suivant se propose de vous donner cette option.

Avant de vous coucher, mettez-vous devant un miroir, et regardez-vous dans les yeux, comme vous auriez regardé cette autre personne, avec amour ou amitié pour qu’elle sache que son bien-être est important pour vous, et tapotez une série (tous les points sauf le point de karaté) sur chacun de ces thèmes. Disons que vous vous appelez Charlotte.

  • Charlotte je suis fière de toi parce que….

    Trouvez une raison, aussi minime soit-elle, pour finir la phrase. Si vous ne trouvez pas de raison, pas de souci, arrêtez vous à « Charlotte je suis fière de toi » et passez au point suivant.

  • Charlotte je te pardonne parce que….

    En général, surtout au début, il est beaucoup plus facile de se faire des reproches que de se féliciter. Parfait ! Retournez le reproche à l’envers, en forme de pardon. Et si vous n’avez aucun reproche, tant mieux! Arrêtez vous à « Charlotte je te pardonne » et passez au point suivant. Votre subconscient se chargera de trouver tout seul un morceau de reproche caché.

  • Charlotte je choisis de… / Je m’engage à… / je m’autorise à….

    c’est le moment de regarder vers le futur et de proposer un plan d’action pour le futur. Si vous n’avez aucune idée, vous pourriez simplement dire « Charlotte je choisis le bonheur » (ou la santé, ou tout ce qui peut vous faire sourire !) et passez au point suivant avec la même idée ou une autre, du moment qu’elle vous fait du bien.

  • Et la cerise sur le gâteau…
    Charlotte je t’aime !

    En général, la première fois, une réaction émotionnelle, larmes ou rire ou frisson ou autre, est de rigueur. En tous cas pour la plupart d’entre nous. En effet nous ne sommes pas exactement habitués à nous faire de telles déclarations ! Mais comme dit Paul Scheele « Soutenez votre regard ! »

Cet exercice me vient d’une interview entre Paul Scheele et Jack Canfield.  Evidemment, je l’ai assaisonné d’EFT, histoire d’en tirer encore plus de bienfaits!

Faites donc ceci pendant une semaine, ou mieux, un mois. Vous pourriez bien vous endormir avec le sourire !

Est-ce que cela vous a aidé(e) ? Partagez vos expériences ci dessous ou  contactez moi ici.

Aucun commentaire

Publier un commentaire