Je ne sais pas quoi dire en tapotant – Tapo-Truc nº9 : Voyez que vous avancez!

hope-light-jar

Je ne sais pas quoi dire en tapotant – Tapo-Truc nº9 : Voyez que vous avancez!

La meilleure manière à ma connaissance que l’EFT ne marche pas du tout est… de ne pas l’utiliser!  Ce « tapo-truc » est particulièrement valable pour les personnes qui sont en longue maladie, mais peut s’appliquer dans d’autres situations. On peut commencer à tapoter, et puis oublier. Comment changer ceci?

Il est parfois difficile de se motiver au début, en particulier quand on est depuis longtemps dans une maladie, on a « tout essayé » et la situation n’a « pas changé », qu’il s’agisse de dépression ou autre. On ne voit pas que l’on avance, on a l’impression de faire du sur place. On ignore les petits progrès pour retourner notre attention sur « le problème » qui est devenu le centre de notre vie….
Le verre a toujours l’air à moitié vide. Même s’il se remplit plus qu’à moitié.

Si c’est votre cas, pourquoi ne pas trouver un moyen de vous concentrer plutôt sur ce qui change ?
Même si ce n’est pas (pas encore?) prouvé scientifiquement, il semble que 30 minutes de tapotements dans la journée, divisés comme vous voulez, avec les mots que vous voulez, ou sans mots, apportent un mieux être. Mais au début, 30 minutes… c’est insurmontable ! Alors commençons petit.

 

– Prenez 2 bocaux. Nommez-les. Par exemple Espoir et Lumière. Mais vous pouvez choisir Pierre et Paul si vous préférez.
– Remplissez « Espoir » de billes, cailloux, boutons, perles, ce qui vous inspire (évitez les grains de sable!)
– A chaque fois que vous tapotez, prenez une bille dans « Espoir » et mettez-la dans « Lumière »
Cela ne vous dira pas sur quoi tapoter, mais vous montrera que vous mettez en place votre routine. Un moyen de nourrir votre motivation de manière visuelle.

Vous pouvez n’avoir qu’un bocal « Lumière » et laisser à côté un petit carnet ou des papiers sur lesquels vous pouvez noter quand vous avez constaté que tapoter vous a aidé. Par exemple « jeudi 5 juin, colère dissipée 🙂 ».

Une fois que toutes les billes sont passées d’Espoir à Lumière, ou que le bocal Lumière est plein, faites le point sur ce qui va mieux dans votre vie. Dans ce cas, il s’agit vraiment de vous concentrer sur le positif. Il sera toujours temps de revenir à ce que vous avez encore besoin de travailler. Pour le moment l’important est de constater que vous avancez.

Si les bocaux ne vous inspirent pas, vous pouvez juste faire des étoiles ou des croix dans un carnet ou sur un tableau. Trouvez un moyen visuel de vous prouver que vous « faites quelque chose ».
Même si ces techniques paraissent enfantines et peu sérieuses, vous pourriez bien vous prendre au jeu. Nous avons tous un enfant en nous. C’est d’ailleurs en général cet enfant qui continue à souffrir dans notre vie d’adulte, jusqu’à ce que nous prenions soin de lui ou d’elle. Alors laissons-le/la jouer ?

Est-ce que cela vous a aidé(e) ? Partagez vos expériences ci dessous ou  contactez moi ici.

PS : petit truc « éco » (écologique et économique…)
pour coller une étiquette sur un bocal ou une boite en fer, pas besoin de colle ou de scotch. Prenez un papier normal, trempez le côté non écrit dans une soucoupe de lait, appliquez sur le bocal, nettoyez les bords et laissez sécher. Et voilà !

Aucun commentaire

Publier un commentaire