Je ne sais pas quoi dire en tapotant – Tapo-Truc nº 7 : Soyez un spectateur actif

Je ne sais pas quoi dire en tapotant – Tapo-Truc nº 7 : Soyez un spectateur actif

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais certains films, ou photos peuvent me remuer un peu trop, beaucoup plus que je ne le souhaiterais. Ils peuvent déclencher en moi des sentiments d’inquiétude, de tristesse, de peur, et aucun de ces sentiments n’aide qui que ce soit, même pas moi.

Ces “déclencheurs” peuvent inclure :

– des photos de personnes proches, parfois décédées, récemment ou non,

– des livres sur des sujets difficiles, ou des sujets qui vous rappellent un problème que vous rencontrez ou avez rencontré dans votre vie.

– un endroit où vous avez été agressé ou eu un accident ou vécu tout mauvais souvenir.

– des images de souffrance (que vous regardiez les nouvelles ou pas, impossible d’y échapper.)

– vous pensez à autre chose?

Vous pouvez dire “Le deuil prend du temps”, ou bien, “cela fait tellement longtemps que je réagis comme ça, je vais juste éviter toute situation qui pourrait me rendre mal à l’aise, ça s’arrangera peut-être, un jour”, ou bien “je ne veux pas le voir” ou bien “je ne passerai plus par là, je ferai un détour”…

Tout cela est exact, et rien ne remplace le bon sens. Cependant, il arrive que le deuil n’en finisse pas, ou soit trop difficile à vivre, comme pour Lucy. Eviter certaines situations ou images ou autres pourrait vous empêcher de vivre votre vie pleinement. Faire un détour est parfois impossible.

Alors pourquoi ne pas utiliser ces déclencheurs pour “nettoyer” vos tristesses, colères, inquiétudes, peurs et autres sentiments difficiles et indésirables?

Le processus est très simple. Nous avons besoin de mots quand nous tapotons pour nous aider à accéder à notre histoire, et surtout à nos sentiments et ressentis. Mais si l’émotion est déjà à fleur de peau, pas besoin de mots. Assurez-vous simplement que vous pouvez vous concentrer pendant quelques minutes sans interruption. Dirigez votre attention sur l’image, le film, le livre, l’endroit qui déclenche en vous ces sentiments, et tapotez en respirant profondément. Si c’est dans un endroit public, utilisez le tapotement discret sur les doigts ou concentrez-vous pour imaginer vos tapotements. Faites-le aussi longtemps et aussi souvent que nécessaire. Jusqu’à ce que vous vous sentiez complètement à l’aise en voyant votre “cible”.

Cela vous fera déjà un peu moins d’inquiétude, de tristesse, de peur… dans votre vie. Vous pouvez maintenant profiter des souvenirs attachés a cette photo, passer à cet endroit etc… sans aucun effet adverse.

Plus vous le faites, et plus vous vous sentirez léger ou légère!

 Cela vous a-t-il aidé ? Partagez votre expérience ci dessous ou contactez moi pour toute question.

Aucun commentaire

Publier un commentaire